Comment divorcer le plus vite possible ?

Publié par admindivorcer le

Le divorce est réputé pour être une procédure longue, difficile et coûteuse. Grâce à une réforme législative, il est aujourd’hui possible d’opter pour une procédure simple et rapide. Pour ce faire, les époux choisissent un divorce par consentement mutuel. Quels sont donc les bons conseils pour accélérer une telle procédure ?

Opter pour le divorce par consentement mutuel

Le divorce par consentement mutuel est différent de la procédure contentieuse. Également appelé séparation à l’amiable, il est certainement la procédure la plus simple et la plus rapide. En effet, ce type de divorce ne nécessite pas l’intervention du juge des affaires familiales. Les époux sont déjà d’accord sur les effets et les termes du divorce.

Le divorce contentieux, quant à lui, est plus compliqué. Il est souvent marqué par des conflits, des audiences devant le juge et des délais d’attente plus longs. Si la procédure à l’amiable s’achève au bout de 1 à 4 mois, le divorce contentieux prend plus de temps. Il peut s’étendre sur plusieurs années.

Se mettre d’accord sur les modalités du divorce

Pour obtenir un divorce à l’amiable rapidement, les époux doivent se mettre d’accord sur les conséquences du divorce. Ils discutent des effets de leur séparation sur leurs biens et leurs enfants. La phase de négociation est donc importante dans une telle procédure.

Afin d’accélérer la procédure, il est conseillé aux époux de faire une liste des différents points importants du divorce. Les voici :

  • L’attribution de la garde des enfants ;

  • L’organisation des droits de visite ;

  • Le montant de la pension alimentaire et compensatoire ;

  • La répartition des biens.

En discutant de ces points au préalable, la négociation sera plus rapide et plus facile.

Préparer et rédiger la convention de divorce

Une fois que les époux sont d’accord sur la convention de divorce, ils doivent s’atteler à sa rédaction. Elle se fait généralement avec leur avocat.

Le contenu de la convention doit être mûrement réfléchi. Pour cause, après homologation par le juge ou dépôt auprès du notaire, le recours pour la modification sera difficile. Si cela s’avère nécessaire, les parties devraient prendre quelques jours de réflexion avant de se mettre d’accord.

Aussi, la convention doit être rédigée dans l’intérêt des deux époux. Pour cela, ces derniers seront représentés par leurs avocats respectifs. Si des enfants mineurs des conjoints souhaitent être entendus par le juge, celui-ci vérifie que la convention respecte bien les intérêts de toute la famille.

Garder de bonnes relations

Pour que la procédure de divorce se passe sans encombre, les époux doivent rester en bons termes. Ils font preuve de bonne foi et essaient d’aller dans le même sens. S’ils sont conciliants, les termes du divorce seront plus faciles à négocier.

Il va de soi que les parties doivent laisser de côté les rancœurs et les reproches. L’objectif sera de faciliter la procédure pour obtenir le divorce le plus vite possible. Aussi, pour éviter les conflits, il est préférable de se respecter et de rester courtois. Les époux ne doivent jamais remettre les sujets qui fâchent sur la tapis.

Catégories : Divorce

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *