Divorcer en France



Divorcer en France après la réforme

Le divorce est malheureusement une réalité devenue de plus en plus courante. Les contraintes de la vie moderne, les difficultés de la vie de couple et la plus grande possibilité d’autonomie des femmes en sont probablement les causes principales. A cela, il faut ajouter une plus grande facilité dans les procédures de divorce.

Si le mariage pour la vie  demeure le souhait le plus cher pour la plupart des hommes et des femmes, force est de constater qu’une proportion croissante de mariages se solde par un divorce après quelques années seulement.

Par le passé, les  divorces étaient beaucoup plus difficiles à obtenir et provoquaient souvent des situations dramatiques et conflictuelles. Au cours du temps, les mœurs ayant évolués, le législateur a voulu simplifier la procédure et faciliter l’accès au divorce pour justement éviter les trop longues procédures et les situations souvent dramatiques et traumatisantes pour les couples en instance de divorce et les enfants. Pouvoir divorcer aujourd'hui est assurément plus simple qu'avant.

En France, depuis la dernière réforme, il demeure quatre formes de divorce :

·         Le divorce par consentement mutuel

·         Le divorce accepté

·         Le divorce pour altération définitive du lien conjugal

·         Le divorce pour faute

La réforme a eu pour objectifs principaux de réduire les délais visant à faciliter ou à amoindrir la pénibilité de cette épreuve, de mieux protéger les enfants et de décourager l’intérêt financier intéressé.